215Auteur : Marie Fugain
Titre : Moi, on ne m'a jamais demandé comment j'allais...
Editions : Michel Lafon
Pages : 237 pages

4ème de couverture : Lorsque, en 2002, Laurette Fugain est morte d'une leucémie à vingt-deux ans, tout le monde a compati à la douleur de ses parents et au désarroi de son petit frère Alexis... Mais elle, Marie, l'aînée, la belle fiancée si chanceuse, personne ne lui a demandé comment elle allait !

Beaucoup d'enfants "adultes" qui ont perdu un frère ou une soeur se retrouveront dans cette injustice. Ils sont majeurs, ils ont "leur vie", on oublie parfois leur souffrance. Et pourtant, comme Marie, ils sont bien souvent dévastés.

Dévastée, Marie, par les ravages d'un chagrin que chacun garde pour soi et compense comme il peut. Sa mère ne vit plus que pour son association et le don de plaquettes aux malades, son père s'enferme dans la musique, le couple mythique des Fugain éclate, la "tribu" se délite... Marie oscille entre colère et désespoir, et craint d'en faire pâtir son mari comme ses enfants.

Mais Laurette veille sans doute sur elle. Témoin ce livre où, pour raconter ses années de reconstruction, la grande soeur retrouve leur sens commun de la provocation, leurs rires d'antan, et finalement la joie de vivre.

Mon avis : A travers son livre, Marie Fugain nous parle de son calvère depuis la perte de sa soeur. Elle ne mâche pas ses morts surtout le jour du décès de Laurette, sa petite soeur, sa protégée, où elle a vu défiler tout un tas d'artistes qui sont venus uniquement pour dire d'être venu mais qui n'ont pas été présent lors des mois de combat !

Elle a également été en colère contre ses parents. Sa mère ne vivait plus que pour l'association et son père ne vivait que pour sa musique. Pourtant ils étaient deux à avoir besoin de parents, son frère Alexis et Elle.

Marie Fugain nous parle de ses heures sombres depuis la perte de sa soeur mais aussi de ses moments de bonheur qu'elle a trouvé auprès de son mari et de ses deux petits garçons. Malgré l'éclat de la famille Fugain, elle aura retrouvé un peu la paix en se disant que sa soeur vit au dessus d'eux.

Un très beau témoignage qui nous est livré, où l'on partage la tristesse mais aussi le bonheur de Marie Fugain a partagé avec sa soeur Laurette.

A lire si cela n'est pas encore fait !