faubourg des minusculesAuteur : Edouard Bernadac
Titre : Faubourg des minuscules
Editions : Héloïse d'Ormesson
Pages : 208 pages 

4ème de couverture : Paris, été 1944. Tandis que la capitale vit au rythme de l’Occupation, Juan Vega, un ébéniste catalan fuyant le franquisme, s’éprend de Marie Malcaras, une ravissante jeune femme qui lui a confié une bergère Louis XV à restaurer. En décidant d’aller livrer le fauteuil lui-même, il se retrouve au Chabanais, une maison close fréquentée par des nazis et la faune interlope de l’époque. Qui est vraiment Marie ? Et pourquoi le charge-t-elle d’aider un célèbre dramaturge, ivre mort, à rentrer chez lui ce soir-là ?

Mon avis : On suit l'histoire de Juan Vega, ébéniste catalan fuyant l'Espagne, se retrouvant à Paris sous l'occupation allemande. Il rencontrera Marie dont il tombera follement amoureux.

 

Malgré la guerre toujours bien présente durant cette été 44, un réseau de communication et de résistance se met en place.

 

Alors, malgré un roman très bien écrit, parfois drôle, je n'ai pas adhéré à l'histoire. Celle-ci se passant hors de mes centres d'intérêt, ce qui a rendu ma lecture de ce livre assez longue. 

 

Ce qui me réconforte toujours, c'est qu'un livre à toujours ses lecteurs et je suis sûre que ce roman en trouvera les siens.

Un grand merci aux Editions Héloïse d'Ormesson pour la découverte de ce roman.