Un parfum de rose et d'oubli

Auteur : Martha Hall Kelly
Titre : Un parfum de rose et d'oubli
Titre original : Lost Roses
Editions : Charleston
Pages : 555 pages

4ème de couverture : A l'été de 1914, l'Europe est au seuil de la guerre tandis que la monarchie russe vacille chaque jour un peu plus. En ces temps troublés où le destin de chacun est plus que jamais incertain, trois femmes hors du commun verront leurs vies se mêler pour le meilleur et le pire...
Sofya, l'aristocrate russe, perdra sa fortune et son pays mais se battra sans relâche pour ce qu'elle a de plus précieux : son fils.
Eliza, la mondaine américaine, tremblera pour ses amis russes et cette guerre qui se rapproche chaque jour un peu plus.
Quant à Varinka, la jeune paysanne russe, presque une enfant, ses choix la feront basculer malgré elle au coeur d'un combat perdu d'avance...

4ème de couverture : Voici un des derniers titres phares des Éditions Charleston. Cela fut une très bonne lecture mais pas un coup de coeur.

On suit l'histoire de trois femmes. Trois femmes au destin totalement différent. Il y a Sofya, une aristocrate russe qui perdra sa fortune à cause de la guerre. Eliza, une mondaine américaine qui mettra sa vie de femme au coeur des associations après le décès de son mari. Et pour terminer, Varinka, une paysanne russe qui rêve d'intégrer la haute société.

A travers ces trois personnages, nous voyagerons à Southampton, New-York et Malinov, trois femmes qui nous conterons différents point de vue à travers les mondanités américaines et russes, ainsi que la guerre qui fait rage en Russie.

L'histoire étant parfois tiré en longueur, j'ai trouvé certains passages assez compliqués d'un point de vue histoirique. En connaissant très peu sur la Seconde Guerre Mondiale du coté russe, j'ai trouvé que l'autrice connaissait son sujet sur le bout des doigts. La détermination d'Eliza à aider son amie à sortir de cette guerre m'a beaucoup plu. Alors malgré certains passages un peu long et assez soutenu, j'ai apprécié ma lecture et je vous la recommande sans hésiter.

Un grand merci à Cynthia et aux Éditions Charleston pour cette lecture.