ceux qui restent

Auteur : Jean Michelin
Titre : Ceux qui restent
Editions : Héloïse d'Ormesson
Pages : 229 pages

4ème de couverture : "Si je comprends bien, vous voulez une semaine de perms pour aller jouer aux détectives avec un adjudant en retraite, à la recherche d'un père de famille de quarante balais qui s'est évaporé. Et le tout alors que la compagnie est de garde, à dix jours d'un départ en manoeuvres. J'ai bon ?
Romain, s'enhardissant, prit la parole.
- Mon capitaine, c'est parce que c'est Lulu. N'importe quel autre gars, on aurait pas fait tant d'histoires. Mais vous savez bien. 
Romain avait touché le point sensible : oui, le capitainre savait bien. Il avait fait la mission avec eux. il lsavait ce qui s'était passé. Il avait les médailles et les rides au coin des yeux, il était du même monde et trimballait les mêmes silences au bord des nuits sans sommeil. Si lui ne comprenait pas, personne ne le pourrait.
- Bon.
Encore un temps.
- Vous l'avez, votre semaine. Allez me le retrouver avant qu'il ne fasse une bêtise."

Mon avis :  Il y a bien longtemps que je n'avais plus lu un roman de la rentrée littéraire. Ce roman en fait partie et c'est un gros coup de coeur !

Alors que son ami Lulu pète les plombs, Stéphane essaye de profiter de sa nouvelle retraite, après avoir fait carrière à l'armée. On sait tous que la vie est loin d'être jolie, surtout en retour de mission, mais depuis le décès de Junior, rien ne s'arrange. Toute l'ancienne équipe se rejoint donc pour entamer des recherches afin de retrouver Lulu, disparu du jour au lendemain sans laisser le moindre indice à sa femme.

Jean Michelin est lieutenant-colonel à l'armée. A travers ce roman, cette histoire, il nous montre l'envers du décor d'être militaire de carrière. Il nous parle des missions, de l'éloignement des familles, des retours après une expatriation de quelques mois. L'histoire de Lulu est celui de bons nombres de militaires, un choc lors d'une mission, mais pas que. Lors de ces voyages, les secrets vont bon train. C'est ce qu'on apprendra à travers ces pages. Mais on parle aussi des gens qui restent, les familles qui restent avec la boule au ventre, dans l'attente du retour de mission. Et il y a ceux qui restent "vivant" après une catastrophe. 

A travers ces pages, tout s'enchaîne. On a un très bon ressenti de la vie de militaire. Ce roman est très bien écrit et sonne très juste. C'est un gros coup de coeur ! Foncez sur ce roman, je vous garantis un excellent moment lecture.

Un tout grand merci à Anaïs et aux Editions Héloïse d'Ormesson pour la découverte de cette pépite littéraire.